Catégories
Alcool

Gamma GT : quelques informations complémentaires

Le petit texte parlant de la gGT a suscité de nombreux commentaires ainsi que des questions. Ce n’est pas étonnant dans la mesure où ce dosage est souvent considéré comme un « gold standard » indiscutable et qu’il est largement connu et utilisé. 

Il n’est donc pas inutile de repréciser quelques points. 

Tout d’abord, une augmentation des taux de gGT chez quelqu’un qui consomme trop d’alcool est une information qui est très UTILE pour 2 principales raisons :

1°) Premièrement, cela démontre que la consommation est au-delà de ce que peut supporter le foie et que celui-ci est, en quelque sorte, en surchauffe. Si le foie commence à être dépassé par la consommation d’alcool, il est tout à fait possible que d’autres organes soient aussi irrités par l’alcool. Ainsi, cette augmentation de gGT est un signe sentinelle qui alerte le consommateur sur son comportement. 

A l’opposé, certaines personnes ayant des consommations importantes conservent très longtemps des taux normaux et faussement rassurants de gGT. On peut considérer qu’elles ont moins de chance que les premières, car l’absence d’un signal d’alarme peut les conforter dans leur comportement à risque et augmenter le risque de voir survenir des complications.  

2°) Deuxièmement, un taux élevé de gGT permet de suivre l’évolution de sa consommation et surtout de sa baisse de consommation. Cela donne un objectif à atteindre : arriver à normaliser le dosage. De plus, à chaque fois que le taux diminue, cela confirme que l’on va dans la bonne direction. 

Pour ces deux raisons, avoir un bilan perturbé peut aussi représenter une opportunité de progresser.

La diminution possible du taux de gGT amène naturellement la question suivante : en combien de temps mon bilan va-t-il se normaliser ? Et que signifie une absence de normalisation ?

Généralement, la normalisation du taux de gGT survient en 6 voire 8 semaines en cas d’arrêt total de la consommation d’alcool, parfois moins. Entre parenthèse, un arrêt total de la consommation est une bonne idée quand il existe des anomalies biologiques, au moins jusqu’à la disparition de celles-ci.

Après ce délai, 2 possibilités :

1°) Le taux est proche de la valeur normale, qui est indiquée sous forme d’une « fourchette » sur le bilan avec une limite basse et une limite haute : par exemple Nl : 45-70 UI/l. À traduire par la valeur normale est comprise entre 45 et 70 unités internationales par litre. Si le taux est proche de la normale, il suffit de se laisser un peu de temps en plus (2 semaines de plus par exemple) pour voir le bilan se normaliser.

2°) Votre taux de gGT reste élevé alors que vous ne buvez pas (ou que vous ne buvez plus depuis plusieurs mois).

Cela signifie alors qu’il existe une autre cause d’augmentation de ce dosage. Vous pouvez être totalement sûr de vous et vous n’avez aucune raison de ressentir le moindre doute ou malaise face à ce résultat.

Pour le plaisir d’être exhaustif, vous avez un tableau qui vous donne les principales causes d’augmentation des gGT (surtout ne l’apprenez pas par cœur !). 

Sachez enfin que les valeurs normales qui sont proposées pour TOUS les examens biologiques sont calculés pour correspondre à 95 % de la population et que donc certains d’entre nous ont des résultats qui, sans que cela traduise une maladie, sont un peu différents de la majorité de nos contemporains : 2,5 % des gens ont des résultats en dessous et 2,5 % ont des résultats au-dessus des valeurs de la « fourchette » de normalité. 

C’est la même chose avec la taille : il existe des personnes qui mesurent plus de 2 mètres. C’est rare et cela sort des 95 % habituels, mais ce n’est pas une maladie !

Principales causes extra-hépatiques d’augmentation du taux de gGT

Au décours d’une chirurgie
Nombreux médicaments
Diabète sucré
Obésité et hyperlipidémie
Bronchite chronique obstructive
Toxiques, tels que pesticides, arsenic
Hyperthyroïdie
Certaines maladies articulaires
Angine de poitrine, insuffisance cardiaque
Maladie musculaire
Atteinte cérébrale ou du système nerveux périphérique
Certaines atteintes rénales
Certains troubles mentaux

Comme vous le voyez les causes sont très diverses. Sachez aussi que les plus fréquemment diagnostiquées sont sans gravité. Si vous considérez que d’autres précisions méritent d’être apportées, n’hésitez pas à le demander et nous y répondrons.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s